août
20
2011

Debroussaillage

Tellement pressee de voir les mecs prendre en main le gros chantier, que j’en oublie les exigeances de base de la vie en foret.

A la baraque, un mur de verdure se dresse la ou il y a un mois on pouvait marcher sans quasi lever le genou. Faut tout faucher. Reviser et relaver toute la vaisselle eparpillee (les visiteurs ne sont pas tous declares). Faire du bois, surtout, pour le feu de cuisine, le Bania, la « kaptilka » (de la taille d’une cabane a chiotte, hermetique, destinee a fumer la viande et le poisson), mais surtout, contre les mouches et les moustiques.  Sans la fumee des dymakur), malgre la chaleur torride, on ne quitte pas ses fringues a longues manches, la casquette, et meme les bottes en caouchouc. Apres une nuit etouffante a 5 dans la baraque de 4m sur 4, on s’installe la moustiquaire fraichement cousue (un palace), dehors, par terre, le luxe quoi!

Je ne perd pas une occasion de parcourir la riviere, se lester un instant des nuees de suce-sang. Tous les matins la barque file a la recherche de poisson, et du meilleur endroit ou construire. Que la berge soit suffisemment haute, que l’acces ne soit jamais a sec, qu’il gele bien en hiver, qu’il y ait a proximite des arbres suffisemment hauts et epais, etc… On a fini par couper au plus court: a 600m de la baraque deja sur pied, juste un peu plus profond en foret, a 3 pas de la montagne. On peut jouer aux bucherons-constructeurs, mais de la a se prendre pour des pionniers avertis… le Bania sera pas loin, et les facilites de voisinage (Laoxe) pas encore negligeables.  En 2 apres-midi la question etait reglee, les arbres par-terre et ecorces. Pour la suite (les deplacer), faut attendre que ca seche… autant dire, pas de quoi se presser!

Reparation de l'omorochka

A Laoxe, Baba Maia et Died Edik finissent a peine leur saison de recolte de miel. Cette annee le Barxat (phellodendron amurense, un vieux de la vieille de ces contrees Mandchoues, Coreennes et Oussouriennes) a bien fleuri, son miel anti-tuberculose deja dans les bidons. Ce type de miel ne se recolte que en foret. Les Barxat, au village, ne suffisent pas pour permettre une reelle recolte. Le second type, c’est le miel de Tilleul. Baba Maia m’envoie chercher 2 bocaux qu’elle me remplie a meme l’extracteur. J’ai ete bien soulagee en entendant le frere de Baba Maia raconter que ca fait un mois qu’il est la, qu’ils ont butte les patates, fendu le bois pour l’hiver, bref, aide au necessaire. Mon carre de jardin s’avere etre le seul are de terre sauvage en ce lieu si bien habite. A l’ombre des morelles, j’ai decouvert des betteraves rouges aux feuilles vertes et vigoureuses. Fenouils a l’odeur d’anis et de mediterrannee, et quelques feuilles de  salades verte… de quoi faire le bonheur d’une frantsujenka en exil… !

Plus que de la viande fraiche, et celui de nos bucherons sera comble. Died Edik nous refile une vieille omorochka. Reparation, rustines de caouchouc, colle, gaz, feuilles metalliques. L’epave semble utilisable. Ce soir, j’accompagne Kostia et Renate tenter leur chance. Une semaine et demi en foret sans ramener de viande, et tous les jours des animaux qui nous apparaissent sous le nez, c’est pas pensable, et ca commence serieusement a leur porter sur les nerfs, a mes gaziers!!

Ecrit par admin in: Ete,Kitaiskaia |

2 commentaires »

  • V2 Cigs reviews

    V2 Cigs reviews…

    Branche à l’Est ! » Debroussaillage…

    Rétrolien | 19 février 2013
  • HTTP://Www.Community.A4Vcustoms.com

    HTTP://Www.Community.A4Vcustoms.com…

    Branche à l’Est ! » Debroussaillage…

    Rétrolien | 6 mars 2013

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress | Site internet/Graphisme :Potager graphique | Template : TheBuckmaker.com