oct
12
2011

Transition d’automne

Le crepuscule des Haricots

Comme partout -mais un peu plus vite que partout, on dirait- l’ete passe vite, les fruits et legumes ont vite muri, il est temps de tout ramasser, et de trouver le moyen (toujours rapidement) de tout concerver, hors d’atteinte du gel, des moucherolles (qui elles savent longtemps perdurer), et… des vaches! Elles sont bien les plus radicales, pour nous aider a regler la question « jardin » au plus vite, et partir en foret au plus vite.

"eu"! L'arme variante du chasseur: l'appareil photo, juste pour le plaisir d' attrapper (vu que ca se mange pas.

Parmis les revenus « recolte » sur les quels la population locale compte, y’a le quete de la racine Ginseng -illegale cela-dit. On raconte que y’a 100 a 50 ans, certains aieux Udeges ont repique des racines en pleine taiga, en lieux secrets, histoire que les Chinois de l’epoque -tous vires par Staline en 36, ne les trouve pas, et qu’en beneficient leurs decedants. Ces racines aujourd’hui sont devenues « grandes » (ca met du temps a pousser, quelques milimetres par ans), et forment parfois de vertibales « jardins », qui font la fortune de ceux qui tombent dessus, plus ou moins par hasard- les acheteurs sont restes les memes:  Chinois.

Died Piet devant le campement d'un soir

Flechage fluvial...

Kostia, lui, dit « raciner, (traduction litterale de « kornivat »- c’est pas pour moi. J’l'ai pas plante, j’vois pas pourquoi je m’embeterais a la chercher ». Faut donc compter sur d’autres « saisonneries ». Il y a bien queslques touristes-pecheurs precoces, que Died Piet (a 76 ans, le frere du grand-pere de Kostia parcours toujours la riviere de long en large) relaye petit-a-petit a Kostia, plutot fin navigateur pour son age, capable de mener haut sur la riviere, a 200, 250km du village, les pecheurs les plus assidus. Mais fin aout, la saison poisson peut encore attendre, …. le temps de s’occupper de celle des patates, qui bientot bat son plein!

Nort le Chien flair l'air d'automne, sur le chemin des "chipovnik" -eglantiers

Et les Vitamines????! Ici, pas de vergers aux lourds pommes et poires… j’ai bien trouve des pommes sauvages, taille de pois-chiche et fermes comme des marteaux. Sechees, elles serviront quand meme, a bouillir des « kompot », jus de fruits secs pendant l’hiver. Et y’a le plaisir d’aller respirer l’air rafraichissant, a la recherche d’eglantier, de « barbaris », d’aubepine, et autres baies , que certaines grand-mere m’achetent par seaux, si je parviens a en ramasser autant.

"limonnik", liane au gout citronne, pour le the-tonique du matin.

Ecrit par admin in: Automne |

Pas de commentaire »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress | Site internet/Graphisme :Potager graphique | Template : TheBuckmaker.com